L'interprétation des mouvements du croire, des thérapies alternatives, des sectes et des nouvelles religions à laquelle participe le CÉINR par sa pratique d’écoute, ses conférence, ses ateliers et ses écrits, se veut une ouverture au dialogue et à l’échange auxquels sont conviés à participer ceux et celle qui fréquentent le CÉINR.