Témoignage - 3 mars 2017

J’ai appelé le CÉINR suite au conseil d’une amie un peu en désespoir de cause. Après avoir été puni et damné par mon groupe la vie n’avait plus de sens. Je ne sortais plus, je n’osais plus aller dans les magasins. J’Avais toujours peur que le démon s’empare de moi pour l’éternité.  En quittant mon groupe j’ai tout perdu : famille, amis, travail et même mon âme. Au CÉINR l’intervenante n’A pas ri de moi et surtout elle ne m’a pas dit que je n’étais pas damnée. Elle m’A déstabilisé ben raide en me demandant ce que ça faisait de vivre damner et m’a dit que cela l’intéressait de comprendre.  En voulant lui faire comprendre, je suis parvenue à mieux me comprendre et a mieux comprendre mes peurs.

Sylvain